Zoé Valy

Blog

Art cotation

Ajouté le 11 janv. 2019


Dorénavant inscrite et cotée par l'expert Georges Levy sur le site Art Cotation. 

Bienvenue. 

Zoé Valy 


www.artcotation.fr

Haïku

Ajouté le 10 janv. 2019

Couleurs flamboyantes

La nuit venue

Invitent aux voyages

©️ Zoé Valy 2018



Projet 2019 "Les Doigts de l'Aube"

Ajouté le 9 janv. 2019

salle-expo-montignies.jpg

Fin 2018, le destin m'a placée devant l'opportunité de réaliser un rêve.  Celui de créer mon propre atelier et une salle d'exposition.

Je pense être une humaniste et l'Art que je respecte beaucoup me donne l'opportunité de m'épanouir et de partager.  J'affectionne la peinture mais aussi la musique et l'écriture.  

C'est tout naturellement, que je rêve dans ce lieu d'organiser des expositions collectives au sein d'un petit village verdoyant MAIS surtout d'organiser des rencontres qui permettraient aux artistes et artisans toutes disciplines confondues de se côtoyer et de s'enrichir en toute convivialité.  Je l'ai baptisé "Les Doigts de l'Aube".

C'est un rêve et j'y travaille actuellement.  J'espère être opérationnelle pour le printemps 2019.  

En voici un premier petit aperçu où peintures, photographies, piano, guitare et livres me tiennent compagnie. 

Toutes les idées, collaborations et participations sont les bienvenues. 


Adresse : Rue du Chêne,1 à 7870 Montignies-Lez-Lens (Belgique)

Heures d'ouverture : Du lundi au vendredi de 10h à 17h.

Samedi, Dimanche et Jours fériés sur rendez-vous 0032476530826


Bienvenue à toutes et tous.


D'avance, merci.


Zoé



Article Gazette des Arts

Ajouté le 9 oct. 2018

Il y a quelques années, la vie m'a mise devant un choix.  Plutôt que de baisser les bras, j'ai fait le choix d'avancer et de donner vie à mes rêves de jeunesse

La peinture est devenue de plus en plus présente au fil des jours. Bien qu'autodidacte, j'ai eu la chance de rencontrer des personnes qui m'ont conseillée, encouragée, invitée.  

Voici quelques temps, elle a pris un envol inattendu qui me rend heureuse.  Cet état de fait me conforte dans ce que j'apprécie par-dessus tout.  Communiquer, partager, et grandir ensemble. J'ai eu la chance d'exposer à l'International Art Gallery à Paris grâce à Monsieur Thierry Singer devenu depuis lors mon agent artistique.  J'ai vu, écouté, réfléchi, aussi ... mais la convivialité, l'authenticité et l'analyse objective de mes oeuvres, après m'avoir émotionnée m'ont convaincue. 

J'ai reçu la Gazette des Arts d'Octobre 2018. Suite à l'exposition à Paris  Chantal-Guionnet Fusco Journaliste présente lors de l'évènement  y a rédigé un article que je tenais absolument à partager.  

A toutes et tous MERCI.  

Zoé

L'exposition à la galerie du Beffroi organisée par LaBelgarg'art débute demain le 9 octobre et se terminer le 14 octobre 2018. Aujourd'hui. Installation des toiles.

Ajouté le 8 oct. 2018



Ce 8 octobre installation des toiles à La galerie du Beffroi de Namur. Pour rappel, elle débute ce 9 octobre pour se terminer le 14. Le vernissage aura lieu vendredi, bienvenue. 

Pointe du Raz

Ajouté le 19 avr. 2018


Pointe du Raz

Ma Bretagne, mon aimée,
Mes sens épris de toi,
Se languissent et me disent :
Prends tes pinceaux, pigments et solvants,
Rêve et vole tel un goéland,
Vois ton empreinte sur les rochers,
La beauté bleue de l'immensité,
Survole cette proue lentement,
Le Phare de la Vierge ensoleillé,
et au loin, pose-toi sur l'île de Sein.

© La Vie au fil des jours Zoé Valy

Côte à côte

Ajouté le 19 avr. 2018


Marcher côte à côte

S'épauler, s'entraider

Sentir monter la joie

Sautiller

Poussés par le vent

S'émerveiller 

Et sourire

Au bonheur de vivre


© Au fil des jours Zoé Valy

Un enfant

Ajouté le 16 avr. 2018



Un enfant,

Ça vous décroche un rêve

Ça le porte à ses lèvres

Et ça part en chantant

Un enfant,

Avec un peu de chance

Ça entend le silence

Et ça pleure des diamants

Et ça rit à n'en savoir que faire

Et ça pleure en nous voyant pleurer

Ça s'endort de l'or sous les paupières

Et ça dort pour mieux nous faire rêver


Un enfant,

Ça écoute le merle

Qui dépose ses perles

Sur la portée du vent

Un enfant,

C'est le dernier poète

D'un monde qui s'entête

A vouloir devenir grand

Et ça demande si les nuages ont des ailes

Et ça s'inquiète d'une neige tombée

Et ça s’endort, de l’or sous les paupières

Et ça se doute qu'il n'y a plus de fées


Mais un enfant

Et nous fuyons l'enfance

Un enfant

Et nous voilà passants

Un enfant

Et nous voilà patience

Un enfant

Et nous voilà passés.

 

© Jacques Brel

Matin d'automne

Ajouté le 6 mars 2018

Matin d'automne 

Au ciel sombre

A l'herbe humide

Ta fraîcheur

Anime le corps

Vivifie l'esprit

Inspire l'âme

Le tombereau de mon enfance

Ajouté le 1 févr. 2018

Je devais avoir une dizaine d’années, peut-être moins. J’avais une grand-mère, un grand-père, un oncle et sa famille. Les vacances d’été interminables à cette époque m’amenaient à passer de merveilleux instants à la ferme. 

On se levait le matin heureux de vivre. J’avalais une grosse tartine au beurre avec un bon café. Confortablement installée à l’arrière du Solex de grand-père nous partions à la ferme de mon oncle. Ma journée coulait dans le partage des tâches. Il y avait mes cousins et cousines plus jeunes, les vaches à appeler « venez, venez ! », participer à la traite sur le petit tabouret très bas les mamelles serrées dans mes petites mains, le dîner à préparer, la vaisselle à faire à la main, nourrir les poules, préparer le goûter, un gros paquet de tartines beurrées et un bon café. Mais aussi les jeux de cache-cache dans les ballots et même qu’un jour on a tout fait tomber ! Ah ça aussi je m’en souviens. Pas contents les grands.

Les hommes très occupés par la moisson me hissaient bien souvent dans le tombereau vide tiré par des chevaux et nous partions aux champs. Inlassablement ils soulevaient de leurs quatre bras des ballots de paille que minutieusement j’alignais dans le tombereau pour éviter leur dégringolade au retour. Je me souviens du blé doré qui titillait mes narines, du soleil qui brûlait ma peau, de nous tous assis à même le sol dégustant notre goûter. Ils parlaient en « wallon » du travail, du temps, ils riaient, ils étaient heureux. Grand-père soucieux que je comprenne mélangeait avec affection le bon français et le wallon. Sa maladresse généreuse me fait encore sourire de tendresse.

Des secousses heureuses dans un tombereau, un travail sain, des papotés rigolotes, des bonheurs simples, mais intenses.

Quelques décennies plus tard, ils vivent encore et parfois ils réchauffent le corps, le cœur et l’âme. 

© Zoé Valy - La Vie au fil des jours 2018

 

 

Créé avec Artmajeur